“Donner, c’est grandir notre âme.”

Les abeilles disparaissent à petit feu... Faire un don, parrainer une ruche, acheter un pot de miel chez l'apiculteur c'est préserver l'apiculture, c'est protéger les abeilles mais aussi tout l'écosystème qui en découle. La plupart des plantes produisant fruits et légumes ont besoin d'être pollinisées pour produire des denrées alimentaires. Ce sont donc nos propres ressources qui sont menacées si rien n'est fait. Au-delà du sort des abeilles, il s'agit d'attirer l'attention sur la préservation de nos ressources naturelles dont nous sommes tous tributaires : humains, végétaux et animaux.

Sachez que votre don vous permet également de bénéficier d’une déduction fiscale.

Dans un monde où la biomasse des insectes diminue de manière dramatique, les abeilles à miel sont en bien mauvaise posture. Elles subissent de plein fouet une crise inédite et propre aux abeilles domestiques. Le tournant a eu lieu dans les années 80, lorsqu’un petit acarien parasite, le Varroa destructor, a colonisé l’ensemble des ruchers. Moins d’une décennie plus tard, une nouvelle classe d’insecticides systémiques, les néonicotinoïdes, derniers nés des pesticides tueurs d’abeilles, ont fait leur apparition dans les cultures.

Résultat : en dix ans, la mortalité hivernale naturelle en Suisse, qui s’élevait à environ 5 %, est passée à 30 % en moyenne. Régulièrement, ce sont des colonies entières qui sont décimées par endroits.

Il est encore possible de sauver dans la nature le précieux patrimoine génétique des abeilles locales, adaptées et résistantes, en créant des conservatoires, zones fleuries et préservées des pesticides, qu’il faut protéger légalement contre l’introduction d’autres races d’abeilles.

Nous avons besoin de vous !

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

+41(0)79 800 41 50

©2019 par Al Mass. Créé avec Wix.com